Ce soir, rien ne m'intéresse à la télé. 

En me promenant sur la toile, j'écoute le requiem de Mozart et mes pensées vagabondent, des souvenirs reviennent...

Il y a bientôt trente ans.

Mes fils faisaient partie d'une chorale avec une trentaine de jeunes ados. Cette année-là, ils présentaient un conte musical qu'ils ont joué jusqu'à Salzbourg. Je faisais partie du voyage. En coulisse, je veillais à ce que chacun retrouve son costume et ses accessoires et qu'il entre en scène au bon moment.

Pendant cinq jours, nous avons pu découvrir la ville natale de Mozart. Outre les visites de châteaux ou de magnifiques parcs, je me souviens des magasins de souvenirs. Mozart était partout, sur des tasses, des assiettes mais aussi sur l'emballage de délicieuses pralines en forme de boule ; j'en avais acheté quelques sachets. Il me semble en avoir trouvé, quelques années plus tard, dans une grande surface à quelques kilomètres de chez moi... Aujourd'hui, malheureusement, il n'y en a plus.