Ce matin, j’ai pris mon courage à deux mains… trois heures de repassage m’attendaient (oui, j’avoue n’avoir pas encore repassé les sept paires de draps utilisés la première semaine d’aout pendant notre séjour à la mer… C’est fait !)

La radio allumée, j’écoutais distraitement le reportage de la journée sans voiture à Bruxelles… Les personnes interrogées semblaient heureuses de pouvoir rouler à vélo et se promener par un si beau temps… Un coup d’œil par la fenêtre m’a suffi pour décider d’une balade l’après-midi…

Il m’arrive (une fois par an) de conduire maman qui voue une grande dévotion à la Vierge, à Beauraing (ville des apparitions, dans les années trente). Vous y croyez ou non, ce n’est pas le sujet de ce billet. Maman était ravie, et moi aussi, parce que, sur la route qui conduit à Beauraing, il y a Redu, le village du livre… Chaque maison est transformée en librairie (avec des livres de seconde main…) je n’ai pas eu beaucoup de temps pour fouiller, mais j’ai tout de même acheté deux bouquins à un euro ( « Les chroniqueurs Français » un tout vieux et un plus récent écrit par un prof en 1995 : « Les points dans la figure ») avant d’aller déguster une bonne gaufre sur une terrasse…

Rester enfermée un dimanche après-midi ? Dorénavant, ce sera très rare !